Le ciment

Le ciment est un liant hydraulique utilisé dans la préparation du béton. Il est principalement employé pour confectionner des dallages, des parpaings, des enduits et des mortiers. Voici comment il fonctionne :

  1. Fabrication : Le ciment est obtenu en chauffant à très haute température un mélange de calcaire et d’argile pour former des nodules de silicates de calcium, appelés clinker. Ce clinker est ensuite finement broyé.
  2. Réaction avec l’eau : Lorsque de l’eau est ajoutée au ciment, il se forme un maillage très solide de nanocristaux de silicates de calcium hydratés. C’est cette réaction chimique qui permet au ciment de durcir sous l’action de l’eau.
  3. Classification : Les ciments sont classés sous la dénomination « CEM » suivi d’un chiffre romain allant de I à V, suivi d’une lettre majuscule en fonction de leur teneur en clinker et d’autres composants tels que la chaux, les fumées de silice, la pouzzolane, le laitier de hauts fourneaux, etc.

Les granulats

Ce sont des particules solides qui constituent la majeure partie du volume du béton. Ils sont divisés en deux catégories :

  • Graviers ou cailloux (granulats grossiers) : Généralement de 5 mm à 40 mm de diamètre.
  • Sable (granulats fins) : Particules de moins de 5 mm de diamètre.

    L’eau

    Elle déclenche la réaction chimique d’hydratation du ciment, permettant au béton de durcir et de gagner en résistance. La quantité d’eau doit être soigneusement contrôlée pour obtenir un bon équilibre entre maniabilité et résistance du béton.

    Adjuvants

    Adjuvants : Ce sont des produits chimiques ajoutés en petites quantités pour modifier certaines propriétés du béton, comme le temps de prise, la fluidité, la résistance, etc. Les principaux types d’adjuvants sont :

    Plastifiants et superplastifiants : Augmentent la fluidité sans ajouter d’eau.

    Accélérateurs de prise : Accélèrent le durcissement.

    Retardateurs de prise : Ralentissent le durcissement.

    Entraîneurs d’air : Introduisent de petites bulles d’air pour améliorer la résistance au gel-dégel.