Une belle rénovation en béton design | infobeton.be

Une belle rénovation en béton design

Une salle de bain en béton et bois

© sculp[IT]architecten BVBA -  Luc Roymans

Les matériaux anciens comme la brique et le bois s’associent parfaitement avec des variantes modernes comme le béton et l’acier. Sculp[IT] le démontre avec la rénovation d’un entrepôt vétuste du « Seefhoek » : le bâtiment, qui a échappé de peu à la démolition, respire à nouveau la grandeur d’antan. De petits ajouts bien conçus donnent à l’entrepôt une fonctionnalité moderne. Un des éléments marquants du projet de rénovation est un ensemble bain et douche en béton préfabriqué.

Il y a 200 ans, le Seefhoek à Anvers était une succession d’entrepôts. Aujourd’hui, il n’en reste que peu de choses, à l’exception du Pakhuis ‘t Glorie. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’architecte Pieter Peerlings de sculp[IT] a sauvé cette maison avec entrepôt de la destruction. « Le bâtiment derrière l’habitation du 54 Oranjestraat date de 1875-1876. Il a été construit par le marchand Jan Baptist Ceulemans, juste après la démolition de l’enceinte fortifiée d’Anvers et la construction de plusieurs entrepôts à proximité du Koninklijk Entrepot au Willemdok. Cet entrepôt a une grande valeur, dans la mesure où il a gardé pratiquement intact son aspect de 1875 », dit Pieter Peerlings. L’architecte l’a découvert après une longue quête à la recherche d’un site abordable à Anvers. Les années avaient beaucoup détérioré l’originalité du bâtiment et sur le plan fonctionnel, il se situait entre un stockage de bric-à-brac et une habitation insalubre. « Abstraction faite de ces points négatifs, il y avait un potentiel évident pour réhabiliter la maison et l’entrepôt dans toute leur splendeur », poursuit Pieter Peerlings. « Partant de l’histoire du quartier et du site, j’ai laissé mûrir ces idées. Au bout du compte, notre approche est un mélange de romantisme et de pragmatisme. Le projet concilie parfaitement ces extrêmes ».

Harmonie entre l’ancien et le nouveau

Fou de patrimoine, Pieter a fait réaliser plusieurs études sur le type de brique, le mortier de jointoiment, l’essence de bois ou encore le système de fondations de l’entrepôt. « Avec ces connaissances, j’ai cherché des matériaux et des techniques pour que la structure en bois et la maçonnerie soient aussi proches que possible de l’original d’antan. Les entrepreneurs ont restauré la structure en bois avec le savoir-faire nécessaire et pour la maçonnerie noire manquante, j’ai cherché pendant des mois une brique de récupération adaptée. » Non sans succès : l’aspect final de la façade restaurée montre qu’autrefois, même un simple entrepôt avait une architecture de caractère. Pour la réaffectation de l’entrepôt en logement et bureau, il a fallu faire quelques aménagements. Les ajouts ont été conçus dans le même esprit, avec l’idée romantique de restauration. « Les transformations vont parfois plus loin : les planchers en bois ont été dédoublés pour placer un chauffage par le sol. La couche de finition est un nouveau parquet ancien dont un œil non exercé ne voit pas la différence avec le sol existant. Le nouveau câblage électrique a été posé dans les joints de la maçonnerie apparente. Comme dans un bâtiment industriel, le vaste réseau de conduites verticales n’est pas dissimulé. L’absence d’escalier a été compensée par un escalier en acier naturel très sobre. Et une légère modification de la toiture permet à la lumière du jour d’entrer plus généreusement dans le bâtiment. Toutes les interventions sont pragmatiques, pour ne pas nuire à la simplicité de la fonction d’entrepôt et à la finition dépouillée, mais raffinée. Les nouvelles fonctions se fondent d’une manière presque naturelle. C’est ce que c’était », conclut Pieter 

Un design austère en béton

Salle de bain en béton et boisLa rénovation a intégralement conservé l’âme du bâtiment. Cela se traduit par une grande ouverture rythmée par les colonnes et les poutres maîtresses en bois. Cette ouverture signifie aussi qu’il n’y a pas de parois intérieures, ce qui donne lieu parfois à des éléments ludiques, comme des toilettes dans une ancienne garde-robe ou des solutions sur mesure très spécifiques. Un bel exemple en est un ensemble bain-douche en béton blanc préfabriqué. Le tout pèse quelque 2,5 tonnes et repose sur la structure en bois de l’entrepôt. La firme Verhelst d’Oudenburg a réalisé la baignoire sculp[IT]. « Un fameux défi », dit John Stal, ‘category manager Prefab Beton’ chez Verhelst. « Nous sommes partis de l’idée de base de sculp[IT] pour réaliser les plans de détail nécessaires, en prévoyant le biseautage de la forme pour pouvoir décoffrer, des trous pour encastrer les robinets et l’évacuation et un fond creux pour limiter le poids total. Le placement de l’évacuation a été soigneusement étudié et correspond à l’emplacement existant dans le projet de rénovation. » La production a accordé toute son attention à la finition parfaite du coffrage « pour éviter des joints entre les panneaux de coffrage. Le résultat devait être un ensemble parfaitement uni. Cela signifie que nous avons dû soigneusement compacter le béton lors du coulage, pour éviter les bulles d’air en surface », dit John Stal. Pour la production du béton, la firme Verhelst a utilisé exclusivement des composants blancs : ciment, sable et gravier. Après production, le fond de la baignoire et le tub douche ont fait l’objet d’un traitement hydrofuge, pour assurer la parfaite étanchéité de la surface du béton. 

D’autres éléments en béton qui accrochent le regard sont le sol en béton blanc lissé dans le bureau et la cour intérieure carrée, lissée. Au milieu de cette cour intérieure porteuse, une dalle de sol en verre avec conduit d’évacuation intégré. Le béton blanc de 22 cm d’épaisseur fait office également d’étanchéité et de finition de plafond du sous-sol

Atouts sociaux

Pour sculp[IT], la rénovation de l’entrepôt comporte aussi quelques éléments sociaux. « En premier lieu, cette réhabilitation montre qu’il est possible de sauver un bâtiment de façon réfléchie et économique. Nous avons montré que des techniques de restauration particulières peuvent aller de pair avec des éléments architecturaux contemporains. Mais nous avons également acquis ce bien immobilier pour le faire connaître : l’entrepôt peut accueillir différentes fonctions. Nous voulons ainsi offrir une scène à diverses initiatives culturelles, notamment des expositions, des conférences, des concerts, des films, des ateliers de cuisine, des défilés de mode… ou mieux encore une combinaison de tout cela », conclut Pieter Peerlings.

 

Projet : Sculp[IT] - Oranjestraat 54A/01 - 2060 Anvers - 03 289 07 24 - mail@sculp.it - www.sculp.it

Production : Verhelst Prefab - Stationsstraat 30 - 8460 Oudenburg - 059 255 071 www.verhelst.be

Rédaction : Tim Vanhove