Du béton dans un cadre verdoyant | infobeton.be

Du béton dans un cadre verdoyant

maison en béton

© archimedia

Stijn et Sofie ont construit une habitation moderne dans le cadre rural de Londerzeel.

C’est juste à l’extérieur du centre de Londerzeel que Stijn Vleminckx et Sofie De Backer finalisent l’habitation de leurs rêves. Le couple est parvenu à parfaitement intégrer une construction moderne dans un environnement rural. Le volume en béton joue un rôle prépondérant dans ce projet. A l’origine, Stijn et Sofie n’envisagaient pas de se lancer dans une construction neuve. Leur projet de construction tient, selon leurs dires, à un concours de circonstances. « Un jour, ma mère m’a appelée pour me dire que deux anciennes maisons de notre quartier allaient être mises en vente publique. Nous avons pensé que cela pourrait nous convenir, au vu de leur emplacement dans un environnement rural. Nous avons été à la vente publique dans l’espoir de pouvoir réaliser une bonne affaire. Mais ce n’est que lors du deuxième jour de vente que nous avons pu surenchérir sur l’offre d’un autre couple intéressé », explique Sofie. Le couple s’est donc retrouvé avec deux vieilles habitations dont il ne savait pas vraiment quoi faire. Après examen, il est par ailleurs apparu que les deux habitations n’avaient aucun potentiel de rénovation. Il n’y avait plus qu’une chose à faire : tout démolir et réaliser une construction neuve.

Séduit par le béton

Dans leur quête d’idées, Stijn et Sofie ont fait la rencontre du bureau d’architectes Aabbeele. « Nous avions un penchant évident pour une architecture moderne. Nous avons alors demandé à An Van den Abbeele de faire quelque chose de spécial, que l’on ne voit pas souvent, capable de combiner une partie habitation et l’entreprise de jardinage de Stijn. » L’architecte a répondu à cette demande en proposant un volume sobre intégrant un élément en béton à l’étage inférieur. Au niveau de la façade avant, la structure en béton forme un auvent dans lequel l’entrée, un espace professionnel et un garage ont été dissimulés derrière une paroi en essence de bois afrormosia. Au niveau des murs latéraux et arrière, la façade en béton dissimule la cuisine. Le reste de l’habitation est réalisé avec un crépi blanc, qui accentue élégamment les menuiseries extérieures noires. Sofie admet avoir informé l’architecte à propos des possibilités du béton. « Je travaille dans le secteur du béton, ce qui explique mon amour pour ce matériau. Mais la manière dont il a été utilisé est propre à l’interprétation d’An Van den Abbeele. » Stijn était initialement peu séduit par le béton, « Mais après avoir rendu visite à quelques références de l’architecte et de notre entrepreneur, j’ai été convaincu par le cachet et le charme du béton », explique-t-il. Stijn et Sofie ont finalement opté pour des parois en béton préfabriquées. « On nous avait dit qu’il était plus difficile d’obtenir un résultat uniforme avec le béton apparent. C’est pourquoi nous avons fait appel à des panneaux en préfabriqué. Nous avons cependant émis le souhait d’avoir aussi peu de joints que possible. Résultat : nous avons opté pour des panneaux de 260 sur 300 cm », explique Stijn.

Du caractère

La construction neuve a été érigée en blocs céramiques, contre lesquels la façade de panneaux en béton a été placée. « Le résultat est au final proche de ce que nous recherchions. La surface aux nuances de gris clair confère le charme escompté », ajoute le couple. Le gros-oeuvre est dans l’intervalle terminé. Stijn et Sofie se concentrent à présent sur les finitions. Ils espèrent déménager en août. Mais sans pression aucune. À juste titre d’ailleurs, car le couple met tant que possible la main à la pâte. « Nous avons uniquement sous-traité les gros travaux comme le gros-oeuvre, les menuiseries extérieures, le plâtrage et la pose de la chape. Le reste, nous le faisons nous-mêmes dans la mesure du possible. Avec l’aide de la famille. Le papa de Sofie va par exemple s’occuper de la salle de bains et du revêtement de l’escalier en béton ». Stijn et Sofie souhaitent garder l’intérieur sobre et moderne. « Pour le salon, nous pensons utiliser des armoires encastrées. Et dans la cuisine, un large appui de fenêtre. Un endroit où l’on peut aussi se poser pour profiter de la vue sur la nature. Je rêve plus tard de pouvoir y voir les enfants jouer pendant que je cuisine », ajoute Sofie. Le couple souhaite également retrouver les deux matériaux de la façade dans la cuisine. « Nous pensons à un plan de travail au look béton et à une table rappelant la couleur de l’afrormosia de la façade avant. »