Le béton brut, un matériau chaleureux | infobeton.be

Le béton brut, un matériau chaleureux

© Clauwers & Simon architectes /

Photos www.carolinedethier.com

Dans la campagne du Limbourg, les architectes Clauwers & Simon ont réalisé une maison qui attire subtilement l'attention. Un volume de béton brut qui abrite une habitation particulièrement chaleureuse.

« Il n’est pas courant d’être confronté à des maîtres d’ouvrage souhaitant construire une maison en béton apparent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur », nous explique l’architecte Inge Clauwers. Les desideratas des propriétaires étaient limités mais clairs : une maison où l’on peut se ressourcer après le travail et s’isoler du monde extérieur. D’emblée, les architectes se sont confrontés avec enthousiasme au caractère franc et sans compromis du béton. Imaginer une maison chaleureuse entièrement en béton n’est pas contradictoire… « Le béton est un matériau brut, mais la silhouette de la maison fait preuve de beaucoup d’élégance. De plus, afin de tempérer la minéralité du béton, un second matériau chaleureux fut utilisé : le bois » poursuivent les architectes. « Des voiles de béton coffrés au moyen de planches horizontales sont combinés à un bardage en planches verticales. Ces planches de bois donnent aux façades un caractère très chaleureux. Elles courent le long du mur de clôture du jardin, glissant sous le volume de béton pour habiller l’entrée couverte ». Et le résultat est probant. Cette superposition bois-béton, ainsi que le profil en pente du volume, confèrent à cette maison un caractère exceptionnel.

Un béton de qualité nécessite le dialogue

Un suivi attentif et un dialogue constant entre architecte, entrepreneur et centrale à béton jouèrent un rôle crucial dans la réussite du projet. Par exemple, la consistance de chaque livraison de béton fut contrôlée sur chantier par l’entrepreneur… « Une bonne préparation est indispensable » ajoutent les architectes, citant un autre exemple « En concertation avec l’entrepreneur, la décision fut prise de couler le béton en une fois, sur la plus grande hauteur possible. Pour des raisons esthétiques, nous voulions éviter les joints de reprise horizontaux. Afin de garantir un résultat parfait, la hauteur maximale par rapport à la fondation fut fixée à 7 mètres. Une hauteur plus importante aurait induit une pression trop forte sur les coffrages qui risquaient alors de se déformer ». Le moins que l’on puisse dire, au vu des résultats, c’est que leur travail commun a porté ses fruits ! 

L’atout « énergie » du béton

Le béton n’est pas seulement beau, il est aussi très utile en matière énergétique. « Le bâtiment peut être qualifié de Quasi Zéro Energie » expliquent encore les architectes (son niveau E est de 25). En effet, la maison consomme peu d’énergie pour le
chauffage, la ventilation, le refroidissement et la production d’eau chaude sanitaire. En réalité, si le matériau n’a initialement pas été choisi spécifiquement pour ses performances énergétiques, l’habitation profite néanmoins de la grande inertie thermique du béton. En été, le béton emmagasine progressivement la chaleur, diminuant le risque de surchauffe. 

En hiver, le béton restitue lentement les calories accumulées, tempérant l’atmosphère de la maison. Cette accumulation thermique et ce déphasage ont un impact positif sur la facture énergétique des propriétaires.

Consultez le document au format .pdf.